Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2017

SAISON 2017/2018

 

newlogoTDP-rectangulaire.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un lieu intimiste pour un théâtre de l'intime.

 

"il serait présomptueux voire prétentieux de parler ici d'un théâtre de "demain"... dans tous les cas, nous essayons de montrer un théâtre "d'aujourd'hui", avec son langage, ses signes, ses doutes aussi, ses recherches... Et donc parfois ses erreurs... Le parcours aventureux, chaotique mais ô combien passionnant de tout spectacle en devenir... de tout voyage initiatique." Didier ALBERT.

 

Toute l'équipe du Théâtre de Poche vous souhaite une belle et heureuse année 2018 !

 

 

HUMOUR

FAUX ET FORT 

Fabien Guilbaud

 

AFFICHE-FAUX-ET-FORT-SANS-DATE.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du mercredi 17 au samedi 20 janvier à 20h30

 

De la chanson, des sketchs, du désordre...


De la chanson écolo à la ballade romantique, du twist ringard au rap enragé, Fabien chante faux et fort mais croit corps et âme qu'il peut devenir chanteur à texte.

Arrogant, nonchalant et bourré de mauvaise foi, il monte sur scène pour dévoiler le concert qui, selon lui, changera la face du monde de la musique.

Mêlant sketchs et chanson, Fabien emmène le public dans la construction chaotique de son spectacle qui l'élèvera au rang de star de la chanson française.

Peut-être.

 image-2.jpg
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Théâtre

LA CHAMBRE VIDE

 

Un texte de Didier ALBERT


Avec : Delphine BENTOLILA et Samuel MATHIEU

Mise en scène de l’auteur 

 

La chambre vide 2018.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du MERCREDI 24 au SAMEDI 27 JANVIER à 20H30

 

Après plusieurs années passées à l’étranger, un homme donne rendez-vous à une femme dans une maison qu’il vient de louer...Construite autour de ce couple, l’histoire est serrée, faite de paroles et de silences, de riens imperceptibles mais qui déplacent tout.

A travers l’étude d’une obsession amoureuse, illustration de la lutte entre le provisoire et le définitif, la pièce avance, dans une tension permanente, vers un jeu de bascule émotionnel dont on ne peut dire qui le mène exactement...on plonge alors , à l’intérieur des corps, au plus près de l’intime, où se côtoient à la fois la frustration et le désir, le morbide et l’espoir, pour une autopsie implacable du désordre amoureux.

« Il faut toujours, disait François Truffaut (paraphrasant Hitchcock) filmer les scènes de meurtre comme des scènes d’amour et les scènes d’amour comme des scènes de meurtre » Peut- être qu’au théâtre faire l’amour et mourir ne font qu’un ? C’est en tout cas un des thèmes de « LA CHAMBRE VIDE » qui, à l’aide d’une écriture épurée, presque clinique, nous dit deux ou trois choses sur la séparation, l’absence et le temps. 

 

 

Direct Matin :
« ... On ne sait et saura rien de ce couple sans nom qui se retrouve dans une chambre « vide », sinon qu’ils ont eu un passé commun, partagé une passion, souffert de leur séparation. On ne sait pas plus quels peuvent être leurs espoirs et leurs craintes, alors qu’ils se retrouvent. Seule certitude , la beauté et l’intensité des émotions que fait naître cette pièce à la rigueur janséniste où le moindre mot, le moindre geste porte à lui seul un univers de sentiments. »

 

Le Clou dans la Planche :
«...Didier Albert n’aime rien tant que ces histoires de rien nourries des seuls sentiments, l’infrangible fragilité de l’âme humaine portée à la lumière par la ténuité extrême du récit, l’infinité fractales des possibles, chaque instant ouvert tel un carrefour sans en-deçà : une unique route derrière, disparaissant déjà dans l’obscur, devant un brouillard de voies offertes. Et l’écriture comme unique moyen de porter ce ténu, cet infini, en parfait équilibre...»

Jacques-0livier Badia

 Photo ChVi1.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                 Photo Nicolas Dandine

 

 

 

 

THEATRE

 

CRAVATE CLUB


Une pièce de FABRICE ROGER-LACAN

Présenté par la cie. ALTER & CO

Mise en scène de Marie-Cécile FOURES

avec : MARC MOMY et ERIC DUCROZ

 

 Affiche-Cravate-Club-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES MERCREDI 31 JANVIER et JEUDI 1er FEVRIER

à 20H30

 

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de Bernard.

Aujourd’hui il a 40 ans. Aujourd’hui il vient de décrocher un gros contrat pour le cabinet d’architecte qu’il dirige avec Adrien, son meilleur ami et associé.
Ce soir il doit fêter ça entouré de sa famille et de ses amis. Sauf que ce soir… Adrien ne viendra pas. Ce soir Adrien se rend au dîner mensuel de son club. Un club bien mystérieux dont il n’avait jamais parlé à Bernard.
Tout va se fissurer entre eux et il n’y aura désormais plus qu’une seule question qui compte pour Bernard : comment faire aussi partie de ce club ?

 

Cravate_fred_ljeune2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                         Photo: Frederick Lejeune

 

  


THEATRE

 


UNE AUTRE VIE


Une pièce de BRIAN FRIEL


Présenté par la cie. ARSENIC


avec : CATHERINE SALANE et DOMINIQUE MACHENAUD

 

 

une autre vie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

LES VENDREDI 2 et SAMEDI 3 FEVRIER à 20H30

 

Sonia et André se rencontrent par hasard dans un café du Moscou des années 20. Ils vont se découvrir et progressivement mettre à nu leurs pensées les plus intimes avec émotion, tendresse et humour.

 Brian FRIEL  nous propose ici de retrouver deux personnages de l'auteur russe Anton TCHEKHOV : la nièce dans  l'« Oncle Vania » et le frère  dans «les 3 sœurs»

 

 

 

uneautrevie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

                                                                               

 

 

 

 

                                                                               Photo: A. Cocault

 

 

 

 

 

FESTIVAL

FESTIVAL THEATRES D’HIVERS 2018 

 

LECTURE


C’EST TOUT

LE JEUDI 8 FEVRIER à 20H30

Un texte de MARGUERITE DURAS

Présenté par la cie. DE L’ECLUSE

 

avec : MICHELLE MURAT et Paul BOYER

collaboration artistique de DIDIER ALBERT

 

 

CREATION


LTTLE MAN

LE VENDREDI 9 FEVRIER à 20H30

Un seul en scène écrit et interprété

par BRUNO CARLINI

 

 

 

THEATRE


UNE AUTRE VIE

LE SAMEDI 10 FEVRIER à 20H30

Un texte de BRIAN FRIEL

Présenté par la cie. ARSENIC

 

avec : CATHERINE SALANE et DOMINIQUE MACHENAUD

 

_________________________________________________ 

 

 

REPRISE

 
LA CHAMBRE VIDE

Un texte de Didier ALBERT


Avec : Delphine BENTOLILA et Samuel MATHIEU

Mise en scène de l’auteur 

 

La chambre vide 2018.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DU MERCREDI 14 au SAMEDI 17 FEVRIER à 20H30

 

, Après plusieurs années passées à l’étranger, un homme donne rendez-vous à une femme dans une maison qu’il vient de louer...Construite autour de ce couple, l’histoire est serrée, faite de paroles et de silences, de riens imperceptibles mais qui déplacent tout.

A travers l’étude d’une obsession amoureuse, illustration de la lutte entre le provisoire et le définitif, la pièce avance, dans une tension permanente, vers un jeu de bascule émotionnel dont on ne peut dire qui le mène exactement...on plonge alors , à l’intérieur des corps, au plus près de l’intime, où se côtoient à la fois la frustration et le désir, le morbide et l’espoir, pour une autopsie implacable du désordre amoureux.

« Il faut toujours, disait François Truffaut (paraphrasant Hitchcock) filmer les scènes de meurtre comme des scènes d’amour et les scènes d’amour comme des scènes de meurtre » Peut- être qu’au théâtre faire l’amour et mourir ne font qu’un ? C’est en tout cas un des thèmes de « LA CHAMBRE VIDE » qui, à l’aide d’une écriture épurée, presque clinique, nous dit deux ou trois choses sur la séparation, l’absence et le temps. 

 

 

Direct Matin :
« ... On ne sait et saura rien de ce couple sans nom qui se retrouve dans une chambre « vide », sinon qu’ils ont eu un passé commun, partagé une passion, souffert de leur séparation. On ne sait pas plus quels peuvent être leurs espoirs et leurs craintes, alors qu’ils se retrouvent. Seule certitude , la beauté et l’intensité des émotions que fait naître cette pièce à la rigueur janséniste où le moindre mot, le moindre geste porte à lui seul un univers de sentiments. »

 

Le Clou dans la Planche :
«...Didier Albert n’aime rien tant que ces histoires de rien nourries des seuls sentiments, l’infrangible fragilité de l’âme humaine portée à la lumière par la ténuité extrême du récit, l’infinité fractales des possibles, chaque instant ouvert tel un carrefour sans en-deçà : une unique route derrière, disparaissant déjà dans l’obscur, devant un brouillard de voies offertes. Et l’écriture comme unique moyen de porter ce ténu, cet infini, en parfait équilibre...»

Jacques-0livier Badia

 Photo ChVi1.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                

                                                                                     Photo Nicolas Dandine

 

 

 

 


REPRISE

 
FAUX ET FORT 

Fabien Guilbaud

 AFFICHE-FAUX-ET-FORT-SANS-DATE.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DU MERCREDI 21 au SAMEDI 24 FEVRIER à 20H30

 

De la chanson, des sketchs, du désordre...


De la chanson écolo à la ballade romantique, du twist ringard au rap enragé, Fabien chante faux et fort mais croit corps et âme qu'il peut devenir chanteur à texte.

Arrogant, nonchalant et bourré de mauvaise foi, il monte sur scène pour dévoiler le concert qui, selon lui, changera la face du monde de la musique.

Mêlant sketchs et chanson, Fabien emmène le public dans la construction chaotique de son spectacle qui l'élèvera au rang de star de la chanson française.

Peut-être.

 image-2.jpg
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



THEATRE

 
FIN DE PARTIE

Un texte de SAMUEL BECKETT


Présenté par L’AVANT THEATRE


Mise en scène de PAUL DUSSEL

DU MERCREDI 7 au SAMEDI 10 MARS à 20H30

 

Fin de partie (19 sur 146).jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fin de partie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CREATION

 
ESCALES EN ABSURDIE


D’après JEAN_MICHEL RIBES et SEBASTIEN THIERY


Présenté par la cie. FLOU ARTISTIQUE

avec : SARAH LAFARGE, KATELL PRAT, CHRISTOPHE BLANCHET et MARC MOMY

Escales.jpg  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DU MERCREDI 14 au SAMEDI 17 MARS à 20H30

Imaginez un monde où le commerce de zizis s'est démocratisé,

un monde ou les banques s'ornent d'un turban et deviennent câlines,

un monde où le handicap est un avantage,

un monde où nos parents vivent indéfiniment proches de nous,

un monde où la chambre 13 ouvre le champ des possibles...

Ce monde sans complexe, sans limite existe : il est en Absurdie.

Laissez-vous emporter, ouvrez votre imagination, levez les barrières que

notre monde nous impose...

ici, il n'y a plus de logique     

ici, on peut rire de tout

                   ici, RIEN n'est impossible ...

                            ici, nous sommes AILLEURS !

 

01/04/2012

Nous contacter

Pour nous contacter :

Plan d'accès

Le Théâtre de Poche se situe 10, rue El Alamein, dans le quartier Bonnefoy, près de la Gare Matabiau à Toulouse.

Pour un plan d'accès cliquer là : plan d'accès.